Marche coaching dans le désert

  • Déconnecter
  • Lâcher les fardeaux
  • Trouver du sens

Témoignages vidéos puis en-dessous de belles histoires...

"Le désert ne s'effacera pas en toi"

Maurice

"Je suis tellement heureuse"

Isabelle

"Réaliser un rêve"

Véronique

"Une expérience magique"

Axelle

"Un rapport différent au temps"

Sophie

"Expérience sensorielle et humaine"

Daniel

"Déconnexion totale"

Faissal

"Se soustraire à la folie du monde"

François

"Sens et émotions"

Laurent

  • 1 semaine de marche initiatique dans les dunes avec les Berbères
  • 1 hôtel 3000 étoiles, une intense expérience de vie dans la nature
  • 1 troupe itinérante qui partage, qui rit, qui pleure
  • 1 instant de vie suspendu, le temps qui s'arrête
  • 1 retour à soi

"Pourquoi un coaching"

Caroline et Youssef

"Le bonheur dans le sourire"

Omar

"Le pouvoir de l'inconscient"

Laurent

Des compagnons et compagnes racontent de belles histoires...

Clémence, coach, je savais que le désert m'appelait... 

'Si tu es en train de chercher à t'inventer toutes les excuses possibles pour ne pas faire ce voyage, sache que j'étais vraiment comme toi il y a quelques semaines. ''Mais j'ai pas le temps''... Et ''j'ai peur''... Et ''je suis pas assez sportive / aventurière / ouverte / ...''. Continue la liste, je te garantis que je les cochais tous! Alors que je savais déjà que le désert m'appelait et que c'était celui-là et pas un autre. Le désert de Laurent. Si quand tu reçois l'invitation tu as une décharge dans le corps, et tu commences à te lister des excuses alors, désolée de te le dire comme ca, tout de but en blanc, alors qu'on se connait même pas... tu as déjà ta réponse. Moi j'avoue que j'ai tergiversé un peu et puis je me suis dit ''mais en vrai qu'est-ce que tu attends puisque tu sais que tu vas y aller''. Laurent (et la famille berbère) ont su calmer chacune de mes craintes, avant, pendant, après. Enfin non pas pendant, parce qu'il n'y en avait déjà plus. J'étais en totale confiance et 100% en sécurité physique et émotionnelle. Et après... ben maintenant je suis une Jedi. Au tapis la crainte! Je n'ai pas vraiment grand chose à ajouter que les autres participants n'ont pas déjà dit.... Puisque de toutes façons ''ça ne se raconte pas, ça se vit''. Simplement... Si tu n'es pas prêt à te débarrasser de tout ce qui t'encombre et que tu es bien comme ça avec tout ton bazar intérieur... Alors tant mieux. Pourquoi pas. Tu as le droit. Moi aussi j'étais comme toi avec tous mes bagages que je me trimballais depuis des années et je me disais ''mais je suis qui si je pose mes bagages???''. Mais si tu en as marre de galérer avec tes vieux schémas qui t'empêchent d'être toi en paix eh bien ne réfléchis plus !!!! Go go go. Fais-toi le plus beau cadeau de toute ta vie. Tu te remercieras plus tard ;)"



"Il était une fois, une jeune fille pleine de craintes, de doutes et de douleurs physiques et émotionnelles. Elle errait comme ca dans la vie… Avec des grosses valises pleines de gravats (les petits tracas) et d’enclumes (les gros méchants pas beaux accidents de la vie). Elle était sur le quai d’une gare… Et elle marchait, comme ca, de long en large, en se croquant le cerveau. En tirant ses grosses valises. Pendant ce temps-là, les trains plein de vie passaient, s'arrêtaient, les gens montaient dedans, avec allant, avec crainte aussi, mais ils allaient vers l’avenir. Mais elle, elle attendait quelque chose… Elle ne savait pas quoi. En s’épuisant. Et puis un jour un superbe train tout beau tout lumineux s'arrêta dans la gare. Et en descendit un homme qui respirait la joie et la vérité. Et il lui dit ‘’tiens si tu veux, voici un billet de train. Si tu montes dedans, c’est bien. Si tu ne montes pas dedans c’est bien aussi’’. Il lui raconta quelques paysages qu’elle verrait peut-être, comme c'était surement beau la-bas vers l’horizon. Il lui dit ‘’si tu montes dans le train, je prendrai soin de toi, au moins jusqu'à la prochaine gare. Ensuite tu feras ce que tu voudras’’. Alors elle s’assit comme ca en plein milieu de la gare et du flot des voyageurs, disparaissant presque sous ses valises pleines de cailloux. Et elle se dit… Mais je ne connais que ca moi, de la vie, ce quai de gare et ces valises pleines de cailloux. Qu’est-ce qui va se passer si je monte dans ce train? Qui je vais devenir? Et plein d’autres questions, qui firent apparaître encore plus de cailloux qu’elle commença machinalement à ajouter dans ses valises. Puis elle se leva et s'apprêta à reprendre son errance de long en large le long du quai de gare. Mais tout d’un coup elle se rappela une phrase qu’un voyageur de passage lui avait dit un jour. ‘’La vie est un cadeau. Ne pas la vivre est un choix qui t’appartient’’. Alors, d’un coup, elle lâcha tous ses bagages et et leurs cailloux, elle saisit le billet de train que lui tendait l’homme, qui avait patiemment attendu pendant toutes ces tergiversations, et elle sauta dans le train. Dans le wagon, il y avait des personnes sublimes, pleines de bienveillance qui l’accueillirent comme si elle était déjà une des leurs. Et l’homme de vérité et de joie prit soin d’eux. Alors avec eux, elle partit vers l’horizon. Sans crainte, puisque la crainte était restée en gare. Elle ne se retourna pas. Elle ne regretta rien. Elle n’est plus une jeune fille craintive, elle est une femme Jedi. Elle remercie l’homme qui lui a fait cette invitation puisque c'était le plus beau cadeau de sa vie."


Paul, entrepreneur, l’essentiel est invisible…  

« Ce voyage était passionnant. la méharée était très bien organisée et très sécurisante. J’ai trouvé dans le désert ce que j’étais venu chercher : une nature imperturbable où l’homme n’y laisse aucune trace. Il n’y en a plus beaucoup sur terre ! La vie y est presque invisible et pourtant elle est tellement présente ! L’essentiel est invisible disait St.Exupéry ! Ici, dans le désert, j’ai retrouvé le lien que l’on perd souvent avec notre univers. La re connexion avec le « Grand Soi » y est tellement plus facile : un petit groupe d’individu, quelques dromadaires, les pieds dans le sable et le corps sous le soleil. Ça change de la surpopulation en ville, des chaussures, du bitume, des voitures et du bureau climatisée… Forcément, le désert ça détend ! J’ajouterai juste un mot sur les étoiles et le silence. Un berbère me disait : « Je n’ai pas besoin de télévision car je n’ai qu’à lever les yeux le soir pour y voir la plus belle chaîne télévisée qui soit ! 3000 étoiles ». Quant au silence, j’ai était surpris d’entendre que le silence a un son parfois différent… C’est indescriptible il faut le vivre sur place…. Merci Laurent et à l’année prochaine ! »

Philippe et Geneviève, jeunes retraités – que du bonheur…

« Il n’y a rien de tel que de retrouver la vie active pour se dire  : qu’on était bien dans le désert sans heure ni contrainte ! Exceptionnel a été ce voyage tant sur le plan affectif , spirituel et physique . Notre coach nommé « Laurent Docteur Love »  a poussé nos réflexions aux delà de notre imagination et ce fut que du bonheur ! Bien nous en a fait, la Méharée , c’était parfait ! » 

Qui suis-je ?

Je m'appelle Laurent de Rauglaudre, je suis né en 1960 (je te laisse faire le calcul), 5 enfants (famille recomposée). Après mes études d'ingénieur et de commerce, j'ai travaillé une vingtaine d'années comme salarié dans l'industrie high tech à l'international. J'y ai exercé des métiers technique, commercial, marketing, projet, conseil. A 43 ans, j'ai démarré une activité de conseil en management (coaching, animation de séminaires sur-mesure, formation). 


En 2009, Pierre Moulart, un très bon ami coach Belge m'a "initié" à son désert. J'ai trouvé ça extraordinaire. Pendant 5 ans, j'y suis retourné pour une semaine de total plaisir. A chaque fois j'ai invité un proche - un frère, un de mes enfants, un cousin, une nièce - à m'accompagner. Revenus tous ravis, émerveillés, les yeux pétillants... Puis, je suis passé de l'autre coté du miroir. J'anime maintenant des méharées-coaching, une semaine de déconnexion dans les dunes. J'adore partager cette expérience intense, ce parcours initiatique avec soi-même, avec la nature, avec les Berbères, avec le sable, les étoiles, les dromadaires.   


Bienvenue...

Laurent

Jedi en action pour le leadership responsable

Isabelle, en reconversion professionnelle – une parenthèse pour se reconnecter à l'essentiel…

« Le désert se vit, il ne se raconte pas », dit-on à notre retour, tant les moments vécus sont forts et magiques ! Mais, après avoir connu la générosité des Berbères, je ne peux pas garder tout çà pour moi J   Cette méharée, c’était tout à la fois : 

- La rencontre de belles personnes. Les compagnons du désert ne sont pas là par hasard. Peu importe leur âge, leur histoire, chacun porte en lui tellement de richesses ! 

- La découverte des Berbères, qui nous accompagnent avec leurs dromadaires. Des personnes naturellement porteuses de ce que nous cherchons tous : le BONHEUR, la bienveillance et la capacité de profiter de l’instant présent…. car « demain est un autre jour » ! 

- Une symbiose avec la nature : ce désert infiniment grand, formé de grains de sables infiniment petits… et tant de beaux paysages variés et colorés ! 

- Le détachement des choses matérielles, une parenthèse pour se reconnecter à l’essentiel ! 

- Et bien sûr le cheminement vers la découverte de SOI    

Et cette harmonie, vécue comme si naturelle et évidente, est rendue possible par un facilitateur essentiel, discret et perspicace … le COACH :-). Fi les peurs, les objections et les projections ! La chance de vivre quelques jours dans un hôtel 3 000 étoiles est à portée de mains. Entre le quotidien et l’Extra-Ordinaire, il n’y a qu’un pas; je l’ai franchi et ma vision du monde et des hommes ne sera plus la même !   Merci à TOUS mes compagnons du désert pour ces « perles de vie !» 

Nicole, agent immobilier – hors du temps… 

« Un voyage sans frontière et hors du temps… une expérience si riche que plus rien ne sera comme avant. Cette méharée que je voulais « unique » m’a submergée de bonheur ! Je repars en paix grâce à la bienveillance de chacun de mes compagnons du désert, mais aussi parce que  pleinement en confiance avec nos amis berbères sans qui rien ne serait possible. Notre guide poétique et spirituel Laurent ayant su nous communiquer sa joie de vivre et sa philosophie de vie, nous permet à chacun, de progresser vers un réel épanouissement. Qui plus est, nous avons eu cette chance inouïe de pénétrer ce désert d’une rare beauté, d’y dormir sous la voute étoilée, d’y chanter…d’y danser et d’y rire à en pleurer J La terre est ronde… je reviendrai ! Merci à tous et toutes »

François, entrepreneur retraité – une merveilleuse expérience…

« Cette méharée était véritablement impressionnante, oui « impressionnante » dans son acception originale, c’est à dire que chacun des participants a été marqué, non pas au fer rouge, mais à l’encre d’Amour…indélébile: tellement de beauté, d’écoute, de spiritualité et de sagesse entre tous les participants mises en scène par un démiurge-chanteur-acteur-philosophe, Laurent de R. qui a déployé ses ailes et ses connaissances pour nous nourrir, nous orienter et nous amener à la réflexion sur tous les sujets d’humanisme moderne dans un espace propice à l’intériorisation et l’extériorisation. Et pour terminer, je fais une prière que j’adresse au ciel majestueux du désert: que ce peuple Berbère conserve toutes ces valeurs de gentillesse, d’attention, de courage, d’abnégation, d’humour et de malice qui nous ont émerveillés: ce fût le ciment de cette merveilleuse expérience du désert ! Merci Laurent, merci Humid, merci Houcine, merci Boubarak et merci à tous les participants, merci à Paul, mon fils pour qui cette expérience initiatique du désert est arrivée au moment de sa vie où il a pu pleinement en profiter dans sa métamorphose permanente. » 

Pour consulter la politique de confidentialité et les mentions légales du site je-suis-manager